<a href="histoire.htm">Chronologie de Gilles de Rais 1404 A Champtocé sur Loire. Naissance de Gilles de Laval, fils de Guy II, baron de Rais, Seigneur de Blaison et de Chemillé, et de Marie de Craon, petit fils de Brumor de Laval et petit neveu de Bertrand Du Guesclin. 1415 Mort de Guy de Laval et de Marie de Craon. Jean de Craon, grand-père de paternel devient le tuteur de Gilles et René. 1416 Fiançailles de Gilles et de Jeanne Peynel (4ans). Le Parlement casse les fiançailles. 1418 Fiançailles de Gilles et de Béatrice de Rohan (nièce du duc de Bretagne) 1420 Enlèvement et mariage clandestin de Gilles et Catherine de Thouars (sa cousine au 4ème degré) (Château de Tiffauges et Pouzauges apportés en dot). Le Pape casse cette union pour finalement l'autoriser. 1422 Le mariage a lieu à Chalonnes sur Loire 1426 Gilles s'adonne à l'alchimie. 1427 Gilles entre dans " le parti français " après avoir été partisan de Jean V. 1429 6 mars : rencontre de Gilles et Jehanne d'Arc à la cour du Dauphin. Charles VII lui confie la pucelle. Début de la campagne de Gilles et de Jehanne. 17 juillet : Sacre de Charles VII à Reims. Gilles est nommé Maréchal de France. Il reçoit le privilège d'orner ses armes de " Fleurs de Lys sur fond d'azur ". Naissance de Marie de Rais (fille de Gilles et de Catherine). Premières difficultés financières de Gilles. 1430 Jehanne est faite prisonnière à Compiègne. 1431 Jehanne d'Arc est brûlée 1432 Mort de Jean de Craon Gilles participe à la bataille de Lagny 1433 Disgrâce de la Trimouille qui entraîne celle de Gilles de Rais 1434 Gilles se retire sur ses terres à Tiffauges 1435 16 mars : Fondation à Machecoul d'une collégiale dédiée aux Saints Innocents 8 mai :Représentation à Orléans du Mystère d'Orléans 2 juillet : Charles VII signe des lettres d'interdit contre Gilles de Rais. 1437 Gilles est nommé Lieutenant général de Bretagne par Jean V 1438 - 1439 Accord de Vannes sur le Château de Champtocé et livraison du Château de Jean V 1440 15 mai Affaire de St Etienne de Mer Morte. Gilles pénètre en armes dans l'église pour forcer Le Ferron à lui rendre le Château vendu à son frère Guillaume. L'Evêque de Nantes, Jean de Malestroit commence une enquète sur le sire de Rais. 15 septembre Arrestation de Gilles de Rais à Machecoul. Du 18 septembre au 26 octobre Procès, condamnation et exécution de Gilles de Rais à Nantes. Le château du XIIIème siècle En l'absence d'étude archéologique, nous n'avons que peu d'éléments sur le château du XIIIème : nous pouvons relever les éléments visibles aujourd'hui, mais sans pouvoir les reconstituer dans leur environnement d'origine L'enceinte irrégulière s'adapte au terrain et dans les vestiges actuelles, nulle tour maîtresse ne se distingue des autres, à l'image du château contemporain d'Angers, où l'on ne trouvait pas de donjon au XIIIème. Les 11 tours semi-circulaires se flanquent réciproquement et présentent un empattement à la base. Le couvrement en revanche reste inconnu : on peut imaginer la présence de créneaux et de hourds Champtocé était à l'époque considéré comme une des plus fortes places d'Anjou, du fait de sa position aux portes de la Bretagne. Le château du XVème siècle Tout laisse à penser que les travaux ont été menés par François II, duc de Bretagne : la forteresse était en effet depuis longtemps convoitée par la Bretagne de par sa position stratégique. Le duc a probablement fortifié le système défensif du château pour y placer une garnison : on retrouve sur les parois des archères et en haut des murs des traces de machicoulis en tuffeau. Le châtelet d'entrée a lui aussi été renforcé : on imagine un pont levis à flèche, surveillé par des postes de tir et des machicoulis, ainsi qu'une herse dont l'emplacement est aujourd'hui avéré Le château du XVIème siècle Les éléments du XVIème reste somme toute assez rustiques : l'explication est logique, la base reste toujours le château du XIIème et le logis est contraint par les murailles déjà existentes La tour la plus haute conserve de belles traces du logis XVIème : fenêtres, linteaux et bandes de tuffeau complètent les vestiges de conduits de cheminées Témoignant de l'évolution des techniques militaires, les canonnières viennent s'ajouter aux archères et autres fentes de tir Il est difficile de situer le logis, aussi l'hypothèse la plus plausible le place entre la plus haute tour(n°8) et la tour n°10, au dessus des salles souterraines qui ont été découvertes. Vaste sujet que ces souterrains, qui selon les écrits relierait le château à la Loire... Intérieur de la Haute Tour vue en contre-plongée </a> <a href="anim.htm">La Croix de sable L'association Croix de Sable a été fondée en décembre 2000 par des passionnés d'histoire, elle travaille en partenariat avec les propriétaires actuels du château : Mesdames De Cécillon et De Fresnay et la mairie de Champtocé sur loire. Son but est la sauvegarde et la promotion du patrimoine Champtocéen en privilégiant le château et son propriétaire Gilles De Laval, baron de Rais, Maréchal de France et Compagnon de Jeanne d'Arc. En héraldique, "Croix de Sable" désigne une croix noire. On la retrouve avec le cygne sur le blason de Gilles de Rais Les origines de Champtocé Chantocé : du celtique Canthos signifiant "brillant". La graphie Champtocé est tardive (XVème) Le bourg domine la rive droite de la Loire. Un étang au pied du château (étang de Losse) se déverse par un ruisseau dans une longue boire, qui se jette dans la Loire à Ingrandes sur Loire, cette boire servait jadis au flottage du bois. Il y a 5000 ans une civilisation occupait déjà Chantocé puisque des édifices mégalithiques devaient être dressés : Dolmens du Pont Piau Dolmens de la queux des maréchaux à demi envasé. Dolmens de la boire, aujourd'hui submergé Il est probable que la voie Romaine Angers-Nantes qui passait par Ingrandes traversait le territoire de la commune au nord de la R.N. 23 . (Vestige d'un bâtiment à colonne et d'un pont). L’histoire de Champtocé Dans les années 80, 25 sarcophages carolingiens furent découverts dans une nécropole près du château lors de l'extension de la maison de retraite. Ils sont déposés actuellement au service d'archéologie du département. Il paraît probable que le château fort, dont on trouve trace dès le IX ème siècle, ait précédé l'église. L'église St Pierre de Champtocé remonterait au XI ème siècle et fut transformée au XVI ème siècle puis en 1680 et enfin en 1807. Le porche a été supprimé en 1967. La cloche est datée de 1540. L'église fut fondée par les religieux de St Florent le Vieil, qui par la suite établirent un prieuré au centre du bourg , près des fossés du château. On voit peu à peu se construire le domaine du prieuré fortifié. Nos activités - 2001 : Grand nettoyage du site et débroussaillage - 2002 : Banquet médiéval et animations (cracheur de feu, combat à l'épée, musique et danses) - 2003 : 1er marché médiéval avec repas en soirée et embrasement du château par un feu d'artifice. - 2004 : Inauguration en partenariat avec la mairie de Champtocé, d'une stèle commémorant le 600ème anniversaire de la naissance de Gilles De Rais. - 2005 : Nombreuses animations avec les associations environnantes. Participation dans une pièce de théâtre (mon maître ce dément) avec l'association les zartpètes de Montjean sur Loire - La baillée aux filles aux Pont de Cé - Marché médiéval à Baugé - Présentation de Gilles De Rais à l'occasion du championnat de France des maîtres d'armes - Film sur Gilles De Rais dans les salles du château </a> <a href="visite.htm">Le châtelet d’entrée Situé au nord-ouest du château , coté village, il est constitué de 2 tours encadrant un passage voûté, précédé d'un fossé sans eau . Le franchissement du fossé est assuré par un pont : partie fixe et partie mobile reposant sur des piliers. Une porte charretière en plein cintre et une porte piétonne à linteau droit donnaient accès au château, fermées toutes les deux au moyen de pont-levis à flèche. Ce passage est défendu par une archère canonnière à droite. Coté cour le passage est défendu par une herse dont la réservation dans la voûte est parfaitement lisible. Les extérieurs L'enceinte est formée de 11 tours dont 2 encadrent la porte et son pont levis (châtelet d'entrée au Nord Ouest) . Il n'en reste que les assises, seule l'une d'entre elle (photo ci-contre), éventrée depuis le faîte jusqu'à la base, permet de mesurer l'élévation de l'ancienne forteresse. A l'Ouest, dans la continuité du châtelet se lit une série de 10 consoles à 4 assises de tuffeau destinée à porter un parapet de mâchicoulis. On pourra remarquer plusieurs types d'archères. A l'angle opposé (Est) une poterne donnait accès par un couloir dans les salles souterraines, accès défendu par un assommoir. L'édifice avait pour défens à l'est, le vaste étang de Locé qui communiquait au sud avec la loire. Au nord-est une deuxième poterne : baie couverte d'un arc en plein cintre avec un accès difficile par l'extérieur, car percée dans un contre mur au-dessus du rocher. L’intérieur de l’enceinte Un débroussaillage et un nettoyage plus poussés de la cour intérieure permettrait sans doute de découvrir des départs de construction et de mieux comprendre l'édifice. Actuellement, la végétation est tellement dense que nos prévisions de découverte restent très imprécises. Au centre de la cour, se trouve un puits comblé, restauré par les bénévoles dans les années 1960 – 1970 Le logis XVI Le logis se situe au Sud-est du château. Le plan de l'aile se répartissait sur 5 niveaux (un niveau de cave, 3 étages couvrants, un étage sous combles). La 1ère salle, en partie taillée dans le rocher est accessible par l'extérieur : d'un côté elle dessert deux salles souterraines, de l'autre un escalier qui donnait sur un palier qui desservait plusieurs volées de marches. A l'autre bout des salles souterraines, on accède à une salle précédemment voûtée Intégrant la base de la tour au niveau de la base évasée, se trouve une sorte de cul de basse fosse recueillant les canalisations des latrines. A l'intérieur de la tour, on lit précisément les emplacements des cheminées et leur conduit, les latrines, les niveaux des étages. </a> <a href="http://www.loire-croisiere.com">Croisière sur la Loire à Montjean</a> <a href="http://www.capsurlanjou.org">Le petit train de Chalonnes</a> <a href="http://www.mfr-chalonnes.org">la maison familiale de Chalonnes</a> <a href="http://www.maisondespaludiers.fr">Maison des Paludiers</a>
La Croix de Sable, Mairie de Champtocé - 3, place de l'église - 49123 Champtocé sur Loire -
Tel : 02 41 39 96 32 - Contact E-Mail

Téléchargez ici le bulletin d'adhésion et le plan d'accès

Création agence e-tourisme Web Créatif - 2006

Photos par Bruno Besnard


referencement